Les dix objets basiques et pas sexy absolument indispensables…

… en cas d’effondrement ou juste si on veut commencer à être résilient

Foin des EDC, armement, kit de soin, nécessaire de bushcraft et autres joyeusetés survivalistes : les internets en dégueulent déjà, ça n’est pas la peine d’y ajouter mon grain de sel à deux sous pour faire de la redite.
Par contre, il y a une chose qu’on ne trouve que très rarement chez mes petits camarades : la survie, ça n’est pas rigolo et contrairement à ce que beaucoup laissent à penser, ça ne ressemble pas à une semaine dans les bois autour d’un feu de camps façon scouts.
La survie du quotidien et l’entretien de son lieu de vie, ça n’est ni sexy ni youkaïdi, mais très basique et concret.

désolé de casser le mythe, mais la « survie », ça revient plus souvent à charrier du fumier à la brouette et à la fourche qu’à aller faire le kéké dans les bois

Donc oui : stockez de la bouffe, ayez un trauma kit et des médocs, ayez un filtre à eau, ayez un fusil de chasse, ayez un panneau solaire, ayez un four à bois, tout-ça-tout-ça si vous voulez ou si vous en voyez la nécessité. Mais ça ne sera pas suffisant.
Car tout-ça-tout-ça ne vaut que si vous avez par ailleurs les basiques, qui sont tellement évidents en apparence qu’on a tendance à les oublier, voire à les négliger.

Voici donc une liste d’objets du quotidien dont vous aurez ABSOLUMENT besoin si vous vous mettez à faire les choses par vous-même, CHEZ VOUS (il n’est pas ici question d’évacuation) que ça soit par choix (résilience) ou par obligation (effondrement).
Chacun d’entre eux vous apparaîtra tellement indispensable qu’il conviendra d’en disposer en de (TRÈS) nombreux exemplaires, de toutes formes et pour tous les usages.

  1. DES RÉCIPIENTS
    de toutes tailles, formes et matières : baquets, bocaux, bidons, bassines, seaux, caisses, boîtes, paniers, bouteilles, en verre, en plastique, en métal, en bois même peut-être ! avec ou sans couvercles, hermétiques ou non, avec des anses, des poignées ou sans, alimentaires ou non, résistant aux hydrocarbures ou non…
  2. DE QUOI (SE) NETTOYER
    lingettes, éponges, grattounettes, balais (avec ou sans manches), serpillères, toutes les sortes de brosses (à poils durs, métalliques, à dents, lave-pont, à poils souples, larges, courtes), gants de toilette, serviettes, savon…
  3. DE QUOI COUPER
    pour couper tout et n’importe quoi, depuis le papier jusqu’au métal, en passant par la viande (du couteau à désosser à la feuille de boucher) ou le bois : couteaux, haches, cutters, ciseaux, scies, pinces coupantes, scalpels, lames de rasoir, coupe-boulons…
  4. PRODUITS D’HYGIÈNE DURABLES (NI JETABLES NI ÉLECTRIQUES)
    coupe-ongle, cure-ongles, cure-oreille, cure-dents, nécessaire de dentisterie de base (au moins pour le détartrage), tondeuses à cheveux, rasoirs, brosses à dents (cf. 2), peignes et brosses, peigne à poux, tire-tiques, coupes menstruelles, serviettes hygiéniques lavables, couches lavables, gants de toilette, savon (cf. 2)…
  5. DE QUOI TRANSPORTER
    toutes les sortes de sacs (sacs à dos, sacs-poubelles, sacs à patates, cabas, besaces, musettes, etc.), sacoches (de selle, de vélo…), pochettes, étuis, holsters, paniers (cf. 1), cartables, cantines, brouettes, diables, chariots, remorques, caddies, poussettes, porte-bébés…
  6. DE QUOI RANGER ET/OU STOCKER
    boîtes et caisses (cf. 1), cantines, coffres, de toutes tailles, formes et matières, étagères, armoires, buffets, placards, garde-manger…
  7. DE QUOI LIER ET ATTACHER
    ficelles et cordes (de toutes longueurs, diamètres et matières), fil de fer, chaînes, tendeurs élastiques, clous, vis et boulons (de toutes tailles et pour tous matériaux), serflex, chevilles, colles diverses…
  8. LES OUTILS DE BASE (MANUELS)
    pour tous les types de travaux élémentaires, chez soi, au jardin ou ailleurs : marteaux, tournevis, scies, pinces, clés (à pipe, plates, Allen, etc.), pelles, pieds-de-biches, fourches, bêches, brouettes, haches (cf. 3), masses, coins, binettes, râteaux, coupe-boulons (cf. 3), pioches, pinceaux et brosses (cf. 2)…
  9. DE QUOI COUVRIR ET/OU OCCULTER
    draps, nappes, bâches, voilages, rideaux, tarps, couvertures, vélums, de toutes matières et couleurs, de toutes résistances, imperméables ou non, et de toutes tailles (y compris TRÈS grandes, genre bâches agricoles de plusieurs dizaines de m²)…
  10. DE QUOI CUISINER

    ATTENTION : oubliez vos casseroles et poêles modernes avec revêtement anti-adhésif et triple fond répartiteur de chaleur spécial induction ! vous allez avoir besoin d’une batterie de cuisine à l’ancienne, qui va à la flamme et à la braise : casseroles en alu, en inox ou émaillées, poêles et marmites en fonte, et tous les autres plats, poêlons, sauteuses, faitouts, stérilisateurs et bouilloires du même cru…
  11. TOUT CE QUE (parfois volontairement) J’AI OUBLIÉ
    et forcément, qui fait une liste de « DIX OBJETS » fait forcément l’impasse sur tout un tas de choses ; ainsi je n’ai pas abordé la question de la confection de vêtements : c’est délibéré. Dans un monde où la matière première est plus difficile à trouver que le produit fini, et où cette matière première est d’une extrême complexité à produire soi-même, la confection, même si elle elle relève de compétences qui peuvent s’avérer très utiles et résilientes, ne m’apparaît pas indispensable, du moins à court et moyen terme. Ceci étant, de fait, il aurait pu être intéressant d’aborder le sujet du vêtement en lui-même et – surtout – du sous-vêtement, mais le sujet est extrêmement vaste ! Par ailleurs, j’ai sans aucun doute oublié d’autres choses, qui vous sont très certainement absolument indispensables au quotidien, chaque situation étant unique ; dès lors à vous de compléter la liste en fonction de vos nécessités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *