Manifester anonymement ? Oui !

À Vannes, dans un communiqué signé de citoyens « emmerdés », des manifestants anti-passe sanitaire / vaccinal s’étonnent d’avoir été verbalisés sans avoir été contrôlés physiquement. Le préfet du Morbihan, Joël Mathurin, assume : ces verbalisations ont été faites sur la base de rapports de constatations de police. À ceux qui se posent la question de l’identification des personnes, la réponse est simple : « Cela fait 23 samedis qu’ils circulent dans les rues. Ils sont connus, identifiés. » Et d’ajouter qu’il avait lui-même demandé de durcir les contrôles y compris par le biais de la verbalisation via vidéosurveillance.



cliquez sur le logo de Le Télégramme ci-dessus pour accéder à l’article complet

Si, à l’avenir, vous êtes amenés à manifester, pour quelque raison que ce soit, voici quelques conseils utiles qui vous éviteront peut-être de recevoir une amende délivrée de façon totalement arbitraire et sans qu’il vous soit réellement possible de contester, voire de vous retrouver en garde-à-vue à titre préventif, comme ça a été le cas ces dernières années pour divers militants et journalistes qui grattouillaient le pouvoir en place d’un peu trop près.

Il ne s’agit nullement de commettre des actes illégaux, juste de ne pas faciliter la tâche à un pouvoir de plus en plus autoritaire.

Tout d’abord, sachez que la France est un des pays qui se prétend démocratique où le droit de manifester est le plus restreint, pour ne pas dire contraint. Toutefois, il est toujours possible de manifester sur la voie publique dans notre pays, sous réserve de déclaration et d’autorisation préalable :

cliquez sur le logo d’Amnesty International pour en savoir plus sur le droit de manifester en France
la Ligue des Droits de l’Homme – Fédération de Paris a aussi mis en ligne un Guide du Manifestant plein de bons conseils

Si, donc, vous souhaitez défiler pour défendre vos libertés, vos droits, ou que sais-je encore, voici ce que je vous conseille :

1) NE PRENEZ PAS DE TÉLÉPHONE PORTABLE ni aucun autre objet connecté ! Si vous souhaitez filmer, utilisez un appareil sans carte SIM (et idéalement, pas un smartphone) !
Bien sûr, vous pouvez toujours mettre votre smartphone en mode « Avion » pour couper toute émission-réception depuis votre appareil, mais c’est déjà plus risqué (possibilité d’oubli dans le feu de l’action, par exemple). Si toutefois, vous préférez quand même garder votre smartphone sur vous, alors pensez à le passer en mode « Avion » longtemps avant d’arriver sur place (voire avant de sortir de votre domicile). Pensez aussi à désactiver la géolocalisation.

2) NE RÉVÉLEZ PAS VOTRE IDENTITÉ aux autres manifestants que vous ne connaissez pas ! Rien ne dit que le mec trop cool à qui vous parlez et qui semble partager vos opinions n’est pas un agent en civil infiltré.

3) NE GAREZ PAS VOTRE VÉHICULE à proximité du lieu de manifestation, surtout dans les villes avec vidéo-surveillance ! Il est en effet assez facile de vous tracer sur un itinéraire court et, à l’aide des vidéos, de remonter jusqu’à votre véhicule, sa plaque minéralogique et donc votre identité. Qui plus est, sachez que depuis 2018, tous les véhicules vendus neufs en Europe sont équipés d’un micro dans l’habitacle, d’une puce GPS pour géolocaliser le véhicule et d’une carte SIM pour communiquer les données à qui de droit (théoriquement aux services d’urgence). Ces équipements, originellement installés « pour votre sécurité » (avez-vous remarqué à quel point notre sécurité intéresse le pouvoir quand cela lui permet de nous espionner et de réduire nos libertés ?) serviront d’ailleurs pour alimenter en données la « boîte noire » qui sera obligatoire à partir de juillet 2022 sur tout le territoire européen. Enfin, stationnez proprement : il serait ballot de vous faire verbaliser après avoir pris toutes ces précautions !

4) NE PORTEZ AUCUN SIGNE DISTINCTIF qui permette de vous suivre aisément ! Si une manifestation peut effectivement avoir un caractère festif, ce n’est pas non plus Carnaval ! Évitez le bonnet de bouffon multicolore et à grelots qui permet de vous repérer immédiatement au milieu d’une foule de plusieurs centaines voire milliers de personnes ! Mais évitez aussi le hoodie noir, signature des Black Blocks ! Pensez « homme gris » : rien de distinctif, Monsieur ou Madame Tout-le-Monde, vite vu, vite oublié. Fondez-vous dans la masse. Vous êtes là pour faire nombre, pas pour passer au Journal de 20 Heures… ni en comparution immédiate !

5) PORTEZ LE MASQUE et pas pour des raisons sanitaires ! Éventuellement adjoignez-y des éléments qui rendront plus difficile (mais hélas pas impossible) une identification : lunettes à verres blancs si vous n’en portez pas normalement, lunettes teintées, bonnet, casquette, etc. et changez-en en cours de manifestation  : remplacez le bonnet par une casquette, enlevez les lunettes, changez de manteau, etc.

Enfin, si malgré tout, vous vous faites arrêter par les forces de l’ordre, le Syndicat de la Magistrature a mis en ligne un GUIDE DU MANIFESTANT ARRÊTÉ, à compulser au cas où…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.