Apprendre du passé…

… pour préparer l’avenir.

Des sociétés qui s’effondrent, il y en a un peu partout, un peu tout le temps, mais rares sont les cas qui nous parlent réellement : c’est loin, ça concerne des gens qui ne nous ressemblent pas, et ça ne fait qu’occuper quelques pages dans les journaux sans faire vaciller d’un iota notre indifférence de bourgeois confit dans le confort de 75 années de paix moelleuse.

Disons-le franchement, le Tigré, la Syrie, l’Afghanistan… on s’en bat les steaks ! Du moins, tant qu’on est sûr qu’il y aura bien des smartphones neufs sous le sapin à Noël.

Le cas le plus proche et le plus parlant, pour nous autres occidentaux bon teint, de l’effondrement d’une société telle que celle dans laquelle nous vivons, est sans doute celui qui a frappé l’ex-Yougoslavie dans les années 90. Trente ans, c’est vieux, mais pas tant que ça. Et Sarajevo était une grande ville, européenne et plutôt moderne.

Je vous passerai les raisons de l’effondrement, Wikipedia pourra vous donner toutes les grandes lignes du drame.
Sachez toutefois que le siège de Sarajevo est le plus long siège militaire de l’histoire moderne : il a duré QUATRE ANS.

Quatre ans sans eau courante, sans électricité, sans approvisionnement, sans loi, sous les tirs des snipers et les bombardements, avec au ventre la crainte omniprésente de tomber sur un groupe armé de militaires, de miliciens ou de pillards.

Voici pour commencer une vidéo que je vous conseille vivement :
il s’agit d’un reportage de Philippe Buffon, grand reporter français qui a couvert la guerre de Bosnie, et ce des deux côtés (fait plutôt rare). Il a mis en accès libre sur sa chaîne Youtube son travail et propose régulièrement des lives sur le sujet où il parle de son expérience sur le terrain à l’époque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.